En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée Logo INRA

PSDR Occitanie - Pour et Sur le Développement régional

[dicoAE] Deux visions de l'« approche systémique » appliquées à l'agroécologie

Michel Duru témoigne de sa contribution au dictionnaire d'agroécologie

Michel Duru
«Si « L’approche systémique » est une notion qui m’était familière, j’ai finalement dû me replonger sérieusement dans des lectures sur ce sujet pour ce travail de définition ! J’ai été amené à appréhender deux visions de l’ « approche systémique », qui font sens quand on les applique à l'agroécologie."

Michel Duru, chercheur à l'UMR AGIR, a accompagné Paul Belleville et Amandine Galibert, étudiants de l’École d’Ingénieurs de Purpan (du parcours « Agricultures et Développement Durable ») pour l'écriture de la définition "Approche Systémique" dans le dictionnaire d'agroécologie. Il témoigne ici de ce que lui a apporté cette expérience.

"Lorsque j’ai accepté d’accompagner des étudiants de Purpan pour la rédaction de la définition d’« approche systémique », je pensais que ça allait être simple… L’approche systémique est un terme qui m’était familier car c’était très à la mode quand j’ai commencé la recherche : Jean-Louis Lemoine, dans son ouvrage fondateur « la théorie du système général », m’avait beaucoup impressionné. J’ai été très tôt imprégné des principes  sous-jacents à cette approche mais sans forcément m’approprier pleinement tous les concepts. J’ai donc dû me replonger dans des lectures sur ce sujet.  

Illustration de l'Approche Systémique

©Macroscope, Joël de Rosnay, 1975

L’approche systémique est une approche venant de la cybernétique : elle se caractérise par l’étude des relations internes (régulations, feedbacks) et externes à un système dont on a défini le périmètre. En affinant, j’ai été amené à distinguer deux visionsde ce qu’on appelle l’« approche systémique ». Et lorsque j’ai revisité ces 2 acceptions de l’approche systémique pour les appliquer à l’agroécologie, j’ai réalisé qu’elles font vraiment échos à 2 visions de l’agroécologie d’aujourd’hui :

  • La première prend uniquement en compte les systèmes biophysiques (l’humain étant considéré comme extérieur au système investigué).En agroécologie, cette vision consiste à mieux prendre en compte les interactions entre le sol et les plantes, notamment la biodiversité, mais aussi les processus locaux (flux de matières organiques) et globaux (changements climatiques), par une approche systémique dans laquelle l’humain n’est pas inclus dans le système. Une vision de l’agroécologie largement partagée dans les années 90, mais qui a ses limites puisqu’elle ne prend pas en compte les aspects sociaux notamment.
  • L’autre vision est basée sur les même grands principes mais l’humain est inclus dans l’objet d’étude. Les flux d’informations nécessaires au pilotage du système investigué, sa trajectoire, les interactions entre acteurs et les processus d’apprentissages sont pris en compte dans la modélisation du système, en lui donnant une finalité. S’inscrire dans une trajectoire de développement durable par l’agroécologie (toujours en précisant bien le périmètre : l’exploitation agricole, le territoire, le monde…) correspond à cette vision. A noter que cette vision n’est pas forcément partagée par toutes les sciences sociales et humaines du fait de son aspect « mécanistique ».

Ce sont ces différentes notions que j’ai souhaité transmettre aux deux étudiants qui ont rédigé la définition :  et cela a été très bénéfique pour moi car ça m’a obligé à clarifier ma pensée !"

Retrouvez la définition complète ainsi que les références bibliographiques utilisées, en cliquant ici.