En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Etat français Logo INRAE Région Occitanie

PSDR Occitanie - Pour et Sur le Développement régional

Développer et mettre en œuvre une méthode de prospective par un collectif local - cas d'étude d'ATA-RI

Quelle agriculture en 2035 dans le Parc des Grands Causses ?

Restitution DIAL - 6 novembre 2018
Comment augmenter le nombre d’actifs en agriculture pour dynamiser le territoire tout en développant une agriculture durable ? Telle est la question que le collectif DIAL (Dispositif d’Innovation Agroécologique Locale) à chercher à résoudre à travers un travail de prospective sur l’avenir de l’agriculture dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses. Les chercheurs du projet ATA-RI s'intéressent à comment ce travail collectif est mené, comment les membres du collectif perçoivent et intègrent les incertitudes, comment ils évoluent au cours de la démarche...

Dans le Sud Aveyron les conseillers agricoles et les agriculteurs ont fait le constat que le conseil se morcelait, notamment en raison des divergences de visions du futur de ces mêmes acteurs du conseil. Face à ce constat et afin de coordonner leurs actions, ils se sont mis d’accord sur un objectif commun : « comment augmenter le nombre d’emplois en développant une agriculture agroécologique sur la zone du Parc Naturel Régional des Grands Causses à l’horizon 2035 ? »

Le collectif DIAL (Dispositif d’Innovation Agroécologique Locale), qui rassemble différentes structures locales (CA12, AVEM, Unicor, Confédération de Roquefort, PNR-GC, LPA de Saint Affrique), à chercher à résoudre cette problématique à travers un travail de prospective sur l’avenir de l’agriculture dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses.

En accompagnant ce collectif dans le développement et la mise en œuvre d'une méthode de prospective locale, les chercheurs se sont intéressés aux raisonnements des différents acteurs de terrain autour de la problématique posée et à la façon dont ils intègrent le futur et les incertitudes. L’analyse porte aussi sur les résultats obtenus à partir d'une telle démarche prospective participative. Un intérêt particulier a été porté par les chercheurs sur les évolutions des raisonnements des participants.

Création d’une méthode de prospective pragmatique ayant abouti à l'identification d'un plan d'action

Au cours de plusieurs séances d’ateliers collaboratifs : agriculteurs, techniciens, conseillers agricoles, agents de développement, enseignants et chercheurs¹ ont tenté de faire émerger des pistes d’actions permettant d’espérer à l’horizon 2035, une agriculture en cohérence avec le territoire, agroécologique, durable et créatrice d’emploi.

La démarche collective a non seulement recueilli des points de vue individuels mais permis une réflexion collective pour identifier les tendances actuelles, les objectifs pour le futur, les freins et les leviers à cette évolution et enfin un plan d’action mobilisant les acteurs clés dans la mise en place d’un tel avenir.

Le résultat de cette réflexion collective a pu être mis en forme dans un document diffusé localement et mobilisé lors d'une journée de restitution de ce travail le 6 novembre 2018.

Plus d'informations sur le site "Agroécologie et Codesign" AgroEcoDesign

Et en téléchargeant le document : Plaquette Prospective DIAL "Comment augmenter le nombre d’actifs en agriculture pour dynamiser le territoire tout en développant une agriculture durable ?"

La volonté des acteurs mobilisés dans ce travail est d’agir pour ne pas subir les tendances d'évolution craintes. Pour y parvenir 5 pistes d’action ont été élaborées et partagées devant plus de 100 personnes, le 6 novembre 2018.

  1. Co-construire un projet de territoire et le porter à la connaissance de tous pour favoriser un développement territorial harmonieux
  2. Favoriser l’émergence de projets agricoles diversifiés et les accompagner à long terme
  3. Anticiper et organiser l’accès au foncier
  4. Développer les produits locaux en lien avec des Projets Alimentaires Territoriaux
  5. Fédérer les acteurs du territoire autour de ces ambitions

L'ambition du collectif est maintenant de continuer d'affiner et conforter ce plan d'action avec l’ensemble des citoyens du territoire.

Une étude originale par sa méthodologie : l'utilisation de cartes cognitives

Ce travail propose une méthode de prospective intégrant de façon explicite des raisonnements formalisés grâce à une méthode de cartes cognitives.Cette approche originale a permis de mettre en évidence une grande diversité de raisonnements associée à la question stratégique.Cette diversité peut être mobilisée de manières différentes selon le mode de conception de l’action : garder seulement ce qui pèse le plus lourd pour avoir une vision globale des raisonnements, comprendre les différences entre raisonnements pour tendre vers un consensus ou encourager la diversité des raisonnements pour trouver des actions à mener originales (ou pas), individuelles ou collectives, face à un problème pernicieux.

Les résultats d'intérêts de cette étude

  • "Vouloirmaintenir l'emploi en vie rurale" est la motivation profonde qui relie l'ensemble des membres du dispositif et qui a permis cet engagement des membres du collectif dans la transition agroécologique ici.
  • De ce cas d'étude, les chercheurs du projet ATA-RI retiennent que "la dimension biotechnique ne constitue pas forcément l'entrée la plus pertinente pour engager des acteurs de terrain dans une réflexion et la mise en place d'actions : la dimension sociale, le développement local, le maintien d'une qualité de vie dans les campagnes semblent etre des accroches prometteuses".

¹ Ce travail s’est appuyé sur la réflexion scientifique du travail de thèse de Gwen Christiansen